Politique agricole suisse

Ces dernières années, le soutien de la Confédération à ce secteur a beaucoup changé. Jusqu’en automne 2009, les autorités fédérales attribuaient un mandat de prestations aux Sucre Suisse SA et versaient une contribution à la transformation de plusieurs millions de francs. Mais, en octobre 2009, ce soutien à la transformation a été supprimé et était compensé, partiellement seulement, par des contributions à la culture versées aux producteurs. Ces subventions liées à la surface s’inscrivaient dans la Politique agricole 2011 et étaient une étape vers l’abandon du soutien des prix, accusé de distorsion du marché. D’autres contributions à la surface étaient encore versées aux betteraviers à titre de compensation partielle pour les pertes de revenu engendrées par le régime sucrier européen.

La politique agricole 14-17 a entraîné une révision complète du système de paiements directs. Les contributions à la sécurité de l’approvisionnement et les contributions au paysage cultivé viennent soutenir la culture des champs. La culture des betteraves sucrières bénéficie aussi d’une contribution à des cultures particulières, qui souligne l’importance de cette culture pour la sécurité d'approvisionnement et doit compenser au moins partiellement la protection douanière insuffisante.

 

 

Liens :  

Ordonnance sur les paiements directs 

Ordonnance sur les contributions à des cultures particulières  

 

 

 
TYPO3 Agentur